Politique de transport : pour un vrai débat

La majorité municipale a choisi de traiter la question de la mobilité de notre ville par un projet de bus à haut niveau de service récemment rebaptisé bus de nouvelle génération.
Le coût extrêmement élevé de ce projet (36 millions d’euros au moins) nécessite un vrai débat associant réellement nos concitoyens au-delà de réunions qui ne relèvent en aucun cas de la concertation, encore moins de la consultation mais relèvent de simples informations. La ligne est déjà arrêtée et le débat semble inutile.

Pourtant, un tel projet aura des conséquences lourdes et irréversibles :
– 200 places de stationnements supprimées
– Gain de vitesse commerciale de seulement 2 à 3 km/h
– Engorgement de la circulation automobile inévitable
– Dépense publique d’un tel montant qu’elle risque de compromettre notre capacité à investir dans des projets indispensables à l’attractivité de Cherbourg-En-Cotentin

Les inquiétudes légitimes de très nombreux commerçants et cherbourgeois fédérés en association ne peuvent être balayés sans réelle concertation sur l’utilité même de ce projet et ses conséquences potentiellement dévastatrices pour l’attractivité du centre-ville.

Le Cercle du Cotentin demande solennellement à l’équipe en place de permettre aux cherbourgeois de trancher cette question essentielle pour notre avenir et de geler ce projet jusqu’aux prochaines élections municipales.

Dans deux ans, nos concitoyens pourront choisir leur avenir et dire quelle conception ils ont de l’attractivité de Cherbourg-En-Cotentin et de la mobilité de nos concitoyens.
Le Cercle du Cotentin a d’ores et déjà fait plusieurs propositions, sur le stationnement (mise en place de zone bleue) et privilégie la voie de contournement sud-ouest.
Nous souhaitons en faire un axe majeur de désenclavement donc du développement de notre territoire. Sur ce sujet, nous devons parler d’une seule et même voix, au-delà de nos sensibilités.
C’est l’attractivité et le développement de Cherbourg-En-Cotentin qui est en jeu.