Conférence de presse de David Margueritte – 8 mai 2017

IMG_7465

Pleinement engagé pour le Cotentin et la Normandie

 

Les élections législatives de juin prochain dessineront la politique de la France pour les 5 prochaines années.

Face à l’importance de cet enjeu, j’ai pris le temps d’une réflexion sereine déconnectée des passions partisanes et de l’emballement des circonstances. Je me suis ainsi astreint au silence sur les débats nationaux. Je me suis strictement tenu à l’écart des polémiques inutiles dans lesquelles certains auraient voulu m’entraîner. J’ai préféré ne pas alimenter leurs obsessions en me consacrant pleinement à mon travail d’élu régional engagé.

Ma réflexion a bien entendu été guidée par les soutiens de mes amis, la confiance renouvelée de ma famille politique, de ses militants, élus et électeurs. Ma préoccupation a été de garantir son unité en construisant patiemment une solution cohérente et consensuelle.

Pour prendre ma décision, je me suis également interrogé sur le sens de mon engagement et sur la place où je serai le plus utile.

C’est en répondant de façon définitive à cette interrogation que j’ai pris la décision de ne pas être candidat aux prochaines élections législatives.

Si ce choix a été difficile, il est aujourd’hui une évidence.

Parce qu’il n’est pas un renoncement mais bien au contraire le signe d’une volonté d’agir plus déterminée et construite qu’elle ne l’a jamais été.

Ce choix entérine en réalité une nouvelle étape dans mon engagement commencé il y a 18 mois à la Région Normandie.

Depuis 18 mois, j’agis en effet avec détermination à la Région Normandie avec la confiance de notre Président Hervé MORIN. En charge d’un vaste plan de relance de l’apprentissage, de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi et des jeunes, des professions sanitaires et sociales mais aussi de l’orientation, je consacre quotidiennement mon énergie à favoriser des politiques pragmatiques au service de l’emploi grâce aux nombreux leviers d’une collectivité appelée encore à se renforcer.

Ce choix, plus encore, scelle définitivement mon engagement pour le Cotentin que je sers maintenant à la Région. De plus, j’ai pris un engagement vis-à-vis des maires et délégués communautaires en janvier. Je crois au respect de la parole donnée et bien au-delà je veux m’engager pleinement pour la réussite collective de notre territoire. Ma volonté de permettre l’équilibre politique et territorial pour notre agglomération est plus forte que jamais. Le projet que j’ai eu l’honneur de porter en janvier qui a été approuvé par près de la moitié des délégués communautaires est plus que jamais d’actualité.

Ce choix est donc celui de l’évidence : l’action territoriale concrète plutôt que les querelles politiques. Le Cotentin et la Normandie plutôt que l’éloignement parisien.

Ce choix, je le fais bien entendu en étroite concertation avec Philippe GOSSELIN dont la confiance ne m’a jamais fait défaut et les parlementaires de notre département. Il l’a été avec Hervé MORIN à qui je dois mes possibilités de mener de nombreuses politiques concrètes au service des Normands. Son volontarisme, sa personnalité, sa notoriété nationale sont une chance pour la Normandie et je souhaite continuer de servir pleinement notre Région à ses côtés et celles de mes collègues de la majorité. Ses conseils et sa confiance ont beaucoup compté dans mon cheminement personnel.

Pour la Normandie, je veux donc pleinement agir.

Pour le Cotentin, je veux m’engager pleinement.

Pour ma famille, je serai toujours présent et pendant ces derniers mois, j’ai préparé une solution consensuelle et efficace validée par nos instances locales et par les instances nationales des Républicains et de l’UDI. Sophie GUYON et Hervé FEUILLY porteront nos valeurs et je les soutiendrai de toutes mes forces.

Mon engagement sera désormais différent mais ma volonté sera intacte. Je laisse à ceux qui en ont fait une obsession les calculs politiciens d’arrière boutique, les polémiques et le sectarisme dans lequel ils semblent se complaire. Je ne perdrai pas une seconde à leur répondre. La chance qui m’est donnée de pouvoir agir ne s’accommodera jamais de la petite politique, des clivages artificiels et de la division dont nos concitoyens ne veulent à aucun prix.

La Normandie sera ma priorité et le Cotentin ma seule boussole.