La mobilité, un enjeu prioritaire pour Cherbourg-en-Cotentin

Le contournement sud-ouest est un projet routier de la Manche autour de Cherbourg-en-Cotentin, dont les premières études furent lancées en 1992. Engagé depuis 25 ans, ce projet n’est toujours pas abouti alors qu’il permettrait pourtant de désengorger le nœud stratégique de la gare SNCF qui concentre quotidiennement 50 000 véhicules et de travailler sur une évolution des parcours de mobilités autour de la Gare, du bassin du Commerce et du Centre.

Le Président de la Région Normandie s’est engagé, lors du rendez-vous « Tous Normands » du 10 décembre dernier, à soutenir ce projet dès que le Département de la Manche, dont c’est la compétence, lancera la concertation, alors que ce dernier vient de replacer le projet dans ses axes stratégiques. Le Groupe du Cercle du Cotentin se réjouit de cette véritable avancée qui devrait permettre d’accélérer la phase opérationnelle.

L’Association Rocade Sud-Ouest Cherbourg-en-Cotentin s’engage depuis février 2018 pour faire aboutir ce projet stratégique indispensable pour le Nord-Cotentin. Les collectivités sont aujourd’hui toutes rassemblées pour le concrétiser et la Région Normandie l’est d’autant plus qu’elle consacre près d’un tiers de son enveloppé dédiée, portée à près de 350 millions d’euros, pour les routes manchoises alors que dans le précédent mandat, la Région ne soutenait plus aucun programme routier.

En parallèle du désengorgement de Cherbourg, s’ajoute le développement d’un réseau de transport en commun efficient, en complémentarité des autres mobilités. La municipalité a lancé depuis plusieurs mois le projet controversé, que l’on connaît tous désormais, de Bus à Haut Niveau de Service, devenu Bus Nouvelle Génération.

C’est dorénavant la Communauté d’Agglomération du Cotentin, qui a repris la compétence, et repoussé à l’horizon 2020 la décision sur le projet. Le Cercle du Cotentin salue ce choix et se met à la disposition de tous pour échanger et se positionner dans ce débat stratégique.

Politique de transport : pour un vrai débat

La majorité municipale a choisi de traiter la question de la mobilité de notre ville par un projet de bus à haut niveau de service récemment rebaptisé bus de nouvelle génération.
Le coût extrêmement élevé de ce projet (36 millions d’euros au moins) nécessite un vrai débat associant réellement nos concitoyens au-delà de réunions qui ne relèvent en aucun cas de la concertation, encore moins de la consultation mais relèvent de simples informations. La ligne est déjà arrêtée et le débat semble inutile.

Pourtant, un tel projet aura des conséquences lourdes et irréversibles :
– 200 places de stationnements supprimées
– Gain de vitesse commerciale de seulement 2 à 3 km/h
– Engorgement de la circulation automobile inévitable
– Dépense publique d’un tel montant qu’elle risque de compromettre notre capacité à investir dans des projets indispensables à l’attractivité de Cherbourg-En-Cotentin

Les inquiétudes légitimes de très nombreux commerçants et cherbourgeois fédérés en association ne peuvent être balayés sans réelle concertation sur l’utilité même de ce projet et ses conséquences potentiellement dévastatrices pour l’attractivité du centre-ville.

Le Cercle du Cotentin demande solennellement à l’équipe en place de permettre aux cherbourgeois de trancher cette question essentielle pour notre avenir et de geler ce projet jusqu’aux prochaines élections municipales.

Dans deux ans, nos concitoyens pourront choisir leur avenir et dire quelle conception ils ont de l’attractivité de Cherbourg-En-Cotentin et de la mobilité de nos concitoyens.
Le Cercle du Cotentin a d’ores et déjà fait plusieurs propositions, sur le stationnement (mise en place de zone bleue) et privilégie la voie de contournement sud-ouest.
Nous souhaitons en faire un axe majeur de désenclavement donc du développement de notre territoire. Sur ce sujet, nous devons parler d’une seule et même voix, au-delà de nos sensibilités.
C’est l’attractivité et le développement de Cherbourg-En-Cotentin qui est en jeu.

Fête de Noël 2018

Les Foulées de la Presse de la Manche

Action militante